Psychédéliques et intimité, le chaînon manquant pour une meilleure sexualité ?

Ce mois-ci, une nouvelle étude a été menée par des chercheurs de l'Imperial College de Londres, examinant les effets des drogues psychédéliques sur la fonction sexuelle. Une étude révolutionnaire et la première recherche sur le sujet.

Qu'ont-ils fait ?

Les chercheurs ont collecté les réponses à une enquête auprès de près de 300 participants avant et après une expérience psychédélique. Les participants comprenaient ceux qui consommaient des psychédéliques à des fins récréatives, de bien-être ou cérémoniales, ainsi qu'un petit groupe impliqué dans un essai clinique sur l'effet de la psilocybine sur la dépression. L'étude visait à explorer comment l'expérience psychédélique affectait différents aspects du fonctionnement sexuel.

 

Principales conclusions

L'analyse a révélé qu'en moyenne, les participants ont signalé des améliorations dans plusieurs domaines de leur fonctionnement sexuel jusqu'à six mois après leur expérience psychédélique. Ces améliorations incluent

- Plaisir du sexe Excitation sexuelle

- Satisfaction sexuelle

- Attirance pour le partenaire

- Auto-perception de l'apparence physique

- Communication Sens de connexion.

 

Applications thérapeutiques

 

Les chercheurs suggèrent des applications thérapeutiques possibles pour les psychédéliques, y compris la thérapie relationnelle. Ils soulignent également la possibilité d’éviter les effets secondaires des médicaments traditionnels, tels que le dysfonctionnement sexuel, si les traitements psychédéliques contre la dépression s’avèrent efficaces.